Vous connaissez le burn out, sans doute aussi le bore out… connaissez-vous le brown-out ?
En simplifiant, on peut dire que le burn out, syndrome de l’épuisement professionnel souvent lié au perfectionnisme dû à une faible estime de soi et/ou à une charge de travail excessive, était caractéristique de la génération X (nés dans les années 60). Le bore out a vraiment pris son essor avec la génération Y (nés dans les années 80) où l’ennui, le désintérêt pour le travail peut mener au manque de confiance en soi, en son entreprise et à la dépression. Le brown-out caractérise les générations Z (nés dans les années 2000). Le salarié ne trouve pas de sens à ce qu’il fait, il est absent de lui-même, il se sent inutile, ne trouve pas sa place dans l’entreprise… donc, chers cadres et dirigeants, le pire reste à venir…
On peut éviter ces syndromes… Comment ? En faisant le point sur qui l’on est, ses valeurs, ses talents et ses aspirations profondes cela permet de valider… ou non, si l’on est en accord avec les valeurs, mission et objectifs de l’entreprise.
Pour ouvrir l’entreprise à une dimension plus humaine et éclairée, un leader doit être conscient de lui-même, de son potentiel et de ses aspirations les plus hautes.
Il est temps d’inviter toute notre humanité dans l’entreprise, nos Intelligences Multiples et nos Natures (capacités et comportements), de mettre en lumière notre singularité pour s’accomplir et aider les autres à réaliser leurs talents.